Le 415e pendant la guerre de 14-18

 
1915 1916 1917 1918 1919 Les Isèrois MPF Allez plus loin,
les autres sources
 
415e R.I. — 310e Bde, 155e D.I., avril 1915. 54e Bde, 27e D.I., mai 1915. I.D. 163, novembre 1916 - novembre 1918.
 

1915

Constituée le 8 avril 1915, rattaché à la 155e DI.
8 - 15 avril – Formation à l'intérieur, sous le commandement du général Gillain.
Mai 1915 : le 415e RI est rattachée à la 27e DI

Engagée dans la 1 re BATAILLE DE PICARDIE : Violents combats v ers Maucourt, Chaulnes, Lihons et Vermandovillers. Stabilisation et occupation d’un secteur vers Maucourt et Herleville (guerre de mines)

Du 27 mai au 18 juin 1915, la 53e brigade est détachée de la DI., dans le secteur d’Hébuterne, et remplacée dans le secteur de Lihons, par la 309e brigade, 154e DI.

8 – 16 août 1915. – Retrait du front et repos vers Breteuil. A partir du 11 août, transport par VF. dans la région de Courtisols. 

16 août – 29 septembre 1915. – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers le moulin de Perthes et le bois Sabot, réduit à gauche, le 27 août, jusqu’à l’est du bois Sabot. Engagé du 25 au 29 septembre, dans la 2 e BATAILLE DE CHAMPAGNE. Attaques françaises à l’est de la cote 193, et enlèvement de toute la 1re position ennemie. Le 27 septembre réduction de la zone d’action qui est limitée, à droite, à la cote 193. 

29 septembre 1915 – 5 mars 1916. – Retrait du front et repos vers Courtisols et Pogny. A partir du 15 octobre, transport par VF. dans la région de Giromagny ; repos, instruction. A partir du 19 décembre, mouvement, par Mélisey et Plombières-les-Bains, vers le camp d’Arches ; instruction.

Les Isèrois MPF (50/1579)


ANDRE Claude Jean Joseph André  (MPF)

AUGE Camille Joseph (MPF)

AUJARD CATTO Ernest Albert (MPF)

BADIN Jules Joseph (MPF)

BARBASSAT François Maxime (MPF)

BERTINO Claudius François (MPF)

BERTON Jean Pierre (MPF)

BILLAUDAZ Jean Claude (MPF)

BLANC PAQUE Jules Alphonse Jean (MPF)

BOIS Emile Victor (MPF)

BOTTAZ BOSSON Joseph Paul Alexandre (MPF)

BOURGARIT Joseph Auguste (MPF)

BOUVIER Charles Benoît (MPF)

BRENIER Frédéric Victorin (MPF)

BRUN Joseph Dominique (MPF)

BRUYANT Emile Joseph (MPF)

BURLET Louis Henri (MPF)

CALLET Eugène Louis Joseph (MPF)

CERUTTI François Vincent (MPF)

CHARRETON Louis Nestor Joseph (MPF)

CHARRIN Joseph Antoine (MPF)

CHENAVAS Joseph Henri (MPF)

DURMELAT Antony (MPF)

GAVOTTO Jules Georges (MPF)

GIROUD François Marius (MPF)

GOMMET Francois Joseph (MPF)

GROLLET Marcel Marius Séraphin (MPF)

GUIVIER Antoine (MPF)

JACQUEMET Prosper Marie Claude (MPF)

JALLUD Marcel Victor Jules (MPF)

JANIN Louis Jean (MPF)

JOLY Camille Auguste (MPF)

LAVERLOCHERE Jean François (MPF)

MARTIN Jean Alphonse (MPF)

MOLLARD Jean (MPF)

NEYTON Pierre (MPF)

PIERRAT Ferréol (MPF)

QUAGLINO Paul (MPF)

ROBERT Pierre (MPF)

SILVAIN Lèon Joseph (MPF)

TOCANIER Henri Emile (MPF)

TOURNIER Jean Baptiste Joseph (MPF)

TOURNIGAND Joannès Aimé Lèon (MPF)

TROUILLET Aimé Michel Marius (MPF)

VERDOYAT Victor Albert (MPF)

VERNAISON Jules (MPF)

VIAL PAILLER Gaston André (MPF)

VIBOUD Paul Michel Joseph (MPF)

VIGIER Joseph Pierre (MPF)

VILLAND Gustave (MPF)

 

Les autres sources
 

  • Historique anonyme. Antibes, Impr. antiboise, s.d., in-8°, 31 p.
  • Service de santé : J.M.O. du 1er avril 1915 au 3 mars 1919

  •  
 

1916

A partir du 10 janvier 1916, occupation d’un secteur vers l’Hartmannswillerkopf, sous les ordres de la 66e DI. 
A partir du 11 février, mouvement vers Montbéliard ; travaux.
A partir du 28 février, transport par VF. dans la région de Gondrecourt. Repos vers Ligny-en-Barrois. 
5 mars – 13 mai 1916. – Mouvement vers la région sud de Souilly, puis vers celle de Verdun. A partir du 10 mars, engagée dans la BATAILLE DE VERDUN, d’abord par éléments, vers la ferme de Thiaumont et Damloup, puis, à partir du 21 mars, en entier, vers le sud de Damloup et Eix. 

A partir du 10 mard 1916, une brigade de la 27e DI. est mise à la disposition de la 43e DI. A partir du 12 mars 1916, une brigade de la 27e DI. est mise à la disposition de la 13e DI.

13 mai – 26 juin 1916. – Retrait du front (éléments en secteur jusqu’au 30 mai) puis transport par camions vers Pierrefitte ; repos. 
26 juin – 12 août 1916. – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers le sud du village des Eparges et Bonzée-en-Woëvre. Le 7 juillet attaque allemande. 
12 – 28 août 1916. – Retrait du front, puis occupation d’un secteur entre la route de Verdun à Vaux-devant-Damloup et la ferme Dicourt (des éléments entrant en secteur dès le 8 août). Le 18 août, attaque française sur le bois du Chênois. 
28 août – 4 septembre 1916. – Retrait du front et repos vers Chaumont-sur-Aire. A partir du 3 septembre, transport par VF. dans la région de Fismes. 
A partir 4 septembre 1916 – Occupation d’un secteur vers Loivre et Berryau-Bac.

En novembre 1916, le 415e RI est rattaché à la 163e DI. Il combat au coté du 142e RI et 53e RI.

10 – 15 novembre 1916 – Constitution dans la région de Chaumuzy, Gueux
15 – 30 novembre 1916 – Mouvement vers le camp de Ville-en- Tardenois : instruction
30 novembre 1916 – 29 janvier 1917 – Mouvements par étapes vers la région de VillersCotterêts ; travaux et instruction (du 4 décembre 1916 au 26 janvier 1916 , travaux dans la zone du G.M.P)
 

1917
29 janvier 1917 – 8 février 1917 – Mouvement vers Meaux par Betz, puis transport par V.F. de Meaux à Bar-le-Duc ; instruction
8 février 1917 – 14 juin 1917 – Mouvement vers le front, puis occupation d'un secteur vers les Eparges et le nord du bois de Loclont, étendu à gauche, le 15 avril , jusqu'à Haudiomont
14 juin 1917 – 14 juillet 1917 – Retrait du front ; transport par camions vers Gondrecourt ; repos et instruction vers Gondrecourt et Montier-en-Der.
14 juillet 1917 – 4 août 1917 – Mouvement vers le front ; et à partir du 20 juillet, occupation d'un secteur vers le mont Cornillet et le mont Haut : Engagements violents le 25, 26, 27 juillet (BATAILLE DES MONTS)
4 août 1917 – 31 août 1917 – Retrait du front ; repos vers la Chaussée-sur-Marne. 31 août 1917 – 13 septembre 1917 – Transport par camions dans la région de Verdun ; repos. Éléments en secteur sur la rive droite de la Meuse.
13 septembre 1917 – 4 octobre 1917 – Occupation d'un secteur entre Damloup et le bois le Chaume : Engagements violents le 14 et 24 septembre et le 1er octobre ( 2e BATAILLE OFFENSIVE DE VERDUN)
4 octobre 1917 – 5 novembre 1917 – Retrait du front , mouvement vers Avize ; repos. Le 2 novembre mouvement vers Tours-sur-Marne.
5 novembre 1917 – 10 mars 1918 – Occupation d'un secteur vers le Teton et le mont Haut
 
 

1918

10 mars 1918 – 27 mars 1918 – Retrait du front et travaux de deuxième position au Nord de Châlons-sur-Marne ; puis repos et instruction vers Tours-sur-Marne et Jâlons.
27 mars 1918 – 10 avril 1918 – Transport par camions dans la région d'Ailly-sur-Noye Eléments engagés au nord puis au sud de Moreuil au fur et à mesure de leur arrivée , dans la BATAILLE DE L'AVRE (2e BATAILLE DE PICARDIE) : combats violents, particulièrement le 4 avril , vers Mailly-Raineval. Front stabilisé au début avril entre le sud de Mailly-Raineval et l'ouest de Moreuil. Le 5 avril, secteur réduit à gauche, jusqu'au nord-ouest de Mailly-Raineval.
10 avril 1918 – 27 avril 1918 – Retrait du front ; à partir du 13 avril transport par V.F.dans la région de Châlons-sur-Marne ; repos à Saint-Germain- la-Ville A partir du 20 mouvement par étapes vers la Cheppe
27 avril 1918 – 15 juillet 1918 – Occupation d'un secteur entre le mont Cornillet et la ferme des Marquises :
  • Actions locales entre le 30 mai et le 1 er juillet
  • Du 31 mai au 4 juillet extension du front jusqu'à l'ouest de Prunay
15 juillet 1918 – 22 juillet 1918 – Engagée dans la 4 e BATAILLE DE CHAMPAGNE ; replis vers Prunay et le nord-ouest de Prosnes : Résistance sur la position principale, puis contre attaques françaises. Organisation des positions conquises
22 juillet 1918 – 28 juillet 1918 – Retrait du front et occupation d'une deuxième position dans la région de Courmelois
28 juillet 1918 – 25 août 1918 – Mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Prunay et le sud du mont Cornillet.
25 août 1918 – 17 septembre 1918 – Retrait du front retrait vers Juvigny et Matougues.

Le 104 RIT rejoint la 163e DI au côté du 415e RI.

17 septembre 1918 – 20 octobre 1918 – Occupation d'un secteur vers Auberive-sur-Suippe et la ferme de Moscou A partir du 26 septembre , engagée dans la BATAILLE DE CHAMPAGNE ET D'ARGONNE : progression jusqu'à Suippes, atteinte le 6 octobre Le 11 prise de Pont-Faverger, le 12, franchissement de la Retourne, puis progression jusqu'à l’Aisne. Organisation des positions conquises vers Rethel et Thugny-Trugny
20 octobre 1918 – 31 octobre 1918 – Retrait du front ; repos dans la vallée de la Retourne
31 octobre 1918 – 5 novembre 1918 – Mouvement vers Tourcelles-Chaumont ; engagée vers Voncq et Terron-sur-Aisne dans la BATAILLE DU CHESNE le 2 novembre passage de l'Aisne vers Semuy.
5 novembre 1918 – 11 novembre 1918 – engagée dans LA POUSSÉE VERS LA MEUSE combats vers Lametz et Omont ; le 8 novembre progression jusqu'à la Meuse, à l'est de Flize, le 9 novembre combat sur la rive nord de la Meuse

1919

   
 


 

 
 

Les autres hommes du régiment