Louis VEILLET (sources)
 

Parcours et historique du 4e RI pendant 14-18

1914
En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Auxerre, Troyes, Mailly.
Il fait partie de la 17e brigade d’infanterie, 9e division d’infanterie, 5e corps d’armée.
Constitution en 1914 : 3 bataillons.
À la 9e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918.
2 citations à l’ordre de l’armée et 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte,
5-9 août 1914 – Transport par V.F. dans la région de Saint-Mihiel.
9-21 août 1914 – Mouvement vers Dieue-sur-Meuse ; stationnement.
A partir du 14 août, mouvement vers la région d’Ornes ; couverture sur l’Othain, vers Vaudoncourt et Muzeray.
 
21-23 août 1914 – Offensive, par Longuyon, en direction de Tellancourt.
Engagée, le 22 août, dans la BATAILLE DES ARDENNES, vers Ville-Houdlemont.
23 août-6 septembre 1914 – Repli, par Dombres, sur Nantillois.
A partir du 27 août, défense des passages de la Meuse : Combats dans la région Doulcon, Brieulles-sur-Meuse. A partir du 2 septembre, continuation du repli, par Varennes et Autrécourt, jusque vers
Rembercourt-aux-Pots : Le 2 septembre, combat vers Cierges, et, le 4, vers Vauquois.
6-16 septembre 1914 – (1) Engagée dans la 1re BATAILLE DE LA MARNE.
Du 6 au 13, BATAILLE DE REVIGNY : Combats vers la ferme des Merchines,
Sommaisne et Pretz-en-Argonne.
A partir du 13, poursuite, par Triaucourt et Clermont-en Argonne, jusque vers Charpentry et Baulny.
16 septembre-6 novembre 1914 – Violents combats dans cette région et vers Montblainville, Varennes et Boureuilles.
Puis stabilisation du front et occupation d’un secteur entre le Four de Paris et la vallée de l’Aire : Les 28, 29 et 30 octobre, attaques françaises.
6 novembre 1914-15 janvier 1915 – (2) Mouvement de rocade et occupation d’un nouveau secteur entre le pont des Quatre Enfants et l’Aire : Les 8 et 9 décembre, attaques françaises sur Vauquois.
Du 20 au 24 décembre, attaques françaises sur Boureuilles.







1915
15 janvier-14 août 1915 – (3) Mouvement de rocade et occupation d’un secteur vers Vauquois et le Four de Paris (guerre de mines) : Le 14 février, front réduit, à droite, jusque vers la Haute Chevauchée. Les 17 février et 14 mars, attaques françaises sur la cote 263. Les 4, 5 et 6 avril, attaques françaises sur la cote 263 et sur la Haute Chevauchée. Le 12 juin, mouvement de rocade et occupation d’un secteur vers Vauquois et la Haute Chevauchée : Le 13 juillet, front réduit, à droite, jusqu’à l’Aire. Les 13 et 14 juillet, attaques allemandes sur la cote 263 et sur la Haute Chevauchée. Les 19, 20 et 21 juillet, attaques françaises et contre-attaques ennemies.
14-21 août 1915 – Retrait du front ; repos vers Nubécourt
ORCEL Jules Clauduis (MPF) meurt le 6 juillet 1915 à Le Claon (55), ambulance n° 8 des suites de ses blessures. 
1916
21 août 1915-11 septembre 1916 – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur dans la région de l’Aire, la Haute Chevauchée (guerre de mines) : Le 27 septembre, attaque allemande sur la cote 285 et la Fille Morte ; le 28 septembre, contre-attaques françaises.
11-30 septembre 1916 – Retrait du front ; repos au sud de Revigny.
30 septembre-14 décembre 1916 – Transport par camions au sud de Verdun ; travaux. Le 24 octobre, participation (avec la 133e D.I.) à la 1 re BATAILLE OFFENSIVE DE VERDUN. A partir du 28 octobre, organisation et occupation du terrain conquis, vers le fort de Douaumont et Vaux-devant-Damloup.
14-27 décembre 1916 – Retrait du front, transport par camions dans la région de Blesmes ; repos.
27-31 décembre 1916 – Transport par V.F. vers Dormans ; repos vers Ville-enTardenois.
31 décembre 1916-3 février 1917 – Mouvement vers le front, et, à partir du 4 janvier 1917, occupation d’un secteur vers le Godat et Berry-au-Bac.
1917
3 février-8 avril 1917 – Retrait du front ; repos et instruction vers Romigny (à partir du 21 février, éléments occupés aux travaux de 2e position.) A partir du 26 février, mouvement vers la région Damery, Châtillon-sur-Marne ; repos et instruction.
8-19 avril 1917 – Mouvement vers le front, puis occupation d’un secteur vers la Miette et le bois des Buttes. A partir du 16 avril, engagée dans la 2 e BATAILLE DE L’AISNE : attaque en direction de Juvincourt-et-Damary. Puis organisation et défense des positions conquises.
19 avril-1 er mai 1917 – Retrait du front ; repos vers Ventelay.
1 er -14 mai 1917 – Occupation d’un secteur vers la Miette et le bois des Buttes.
14-30 mai 1917 – Retrait du front ; repos vers Arcis-le-Ponsart.
30 mai-16 juin 1917 – Mouvement vers le front ; occupation d’un secteur vers la Miette et le Ployon.
16 juin-10 juillet 1917 – Retrait du front ; repos et instruction au camp de Bourgogne. Le 30 juin, mouvement vers Serzy-et-Prin ; repos.
10 juillet-5 août 1917 – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers la Miette et le Ployon.
5-23 août 1917 – Retrait du front ; repos vers Serzy-et-Prin et Ventelay.
23 août-14 septembre 1917 – Occupation d’un secteur vers la Miette et le Ployon.
14 septembre-3 octobre 1917 – Retrait du front ; repos vers Arcis-le-Ponsart.
3-30 octobre 1917 – Retour en secteur vers la Miette et le Ployon.
30 octobre-12 novembre 1917 – Retrait du front ; repos vers Serzy-et-Prin.
12 novembre-18 décembre 1917 – Occupation d’un secteur vers Chevreux et le Ployon, étendu à gauche, le 14 décembre, jusque vers la forêt de Vauclerc.
18 décembre 1917-22 mars 1918 – Retrait du front ; repos vers Serzy-et-Prin. A partir du 10 janvier 1918, mouvement vers Concevreux ; travaux. A partir du 31 janvier, regroupement vers Arcis-le-Ponsart ; à partir du 4 février, mouvement vers Estrées-Saint-Denis ; repos.
  • BALLY Joannès meurt le 17 janvier 1917 à l'ambulance 7/5 à Vrigny (MPF)
  • CADOUX Auguste Paul est tué à l'ennemi à Ville-aux-Bois-lès-Pontavert (02)  le 14 avril 1917. (MPF)
  • GANTELET Lucien Joseph est porté disparu le 16/04/1917 à Juvincourt-et-Damary (02). (MPF)
  • BRUN Joseph Louis Emile meurt des suites de ses blessures le 22 avril 1917 à l'ambulance 1/96 à Guyencourt (02). (MPF
  • GUERIPEL Justin Joseph Hippolyte meurt des suites de ses blessures le 30/04/1917 à l'ambulance 1/96 à Guyencourt (02). (MPF
  • 1918
    22-31 mars 1918 – (4) Mouvement vers Noyon ; à partir du 23 mars, engagée, au nord de Guiscard (en liaison avec des éléments britanniques), dans la 1 re BATAILLE DE NOYON (2e BATAILLE DE PICARDIE) : Repli vers le mont Renaud et l’est de Thiescourt ; combats défensifs dans cette région.
    31 mars-12 avril 1918 – Retrait du front et mouvement vers Villers-Cotterêts. Le 8 avril, transport par V.F. dans la région de Belfort.
    12 avril-25 juin 1918 – Occupation d’un secteur vers Leimbach et le canal du Rhône au Rhin. (5)
    25 juin-12 juillet 1918 – Retrait du front ; repos vers Dannemarie. A partir du 3 juillet, transport par V.F. vers Conty ; repos.
    12-17 juillet 1918 – Transport par V.F. dans la région de Châlons-sur-Marne. Tenue prête à intervenir, pendant la 4 e BATAILLE DE CHAMPAGNE.
    17-30 juillet 1918 – Transport par camions au nord-ouest d’Épernay. A partir du 18 juillet, engagée, vers Tincourt et Belval-sous-Châtillon, dans la 2 e BATAILLE DE LA MARNE : Attaques vers Tincourt et progression jusqu’à Ville-enTardenois. En 2e ligne, à partir du 28 juillet.
    30 juillet-24 août 1918 – Retrait du front, mouvement vers Belval-sous-Châtillon, puis, le 18 août, vers la région Damery, Igny-le-Jard, Crugny.
    24 août-30 septembre 1918 – Occupation d’un secteur vers Breuil-sur-Vesle : Le 4 septembre, prise de Courlandon ; le 5, prise de Breuil-sur-Vesle. Le 12 septembre, front étendu, à gauche, jusqu’à l’ouest de Romain. Le 14, combat de l’arbre de Romain (POUSSÉE VERS LA POSITION HINDENBOURG)
    30 septembre-21 octobre 1918 – Engagée dans la BATAILLE DE SAINTTHIERRY (BATAILLE DE CHAMPAGNE ET D’ARGONNE), puis, à partir du 4 octobre, dans l’exploitation de cette bataille : Le 30 septembre, prise de Montigny-surVesle ; du 1er au 8 octobre, prise de Bouvancourt et franchissement du canal de l’Aisne à la Marne et de la Suippe. Les 10 et 11, combats vers Berry-au-Bac. A partir du 12, progression par Juvincourt-et-Damary et Amifontaine vers la région du camp de Sissonne. Le 19 octobre, prise de la Selve.
    21-31 octobre 1918 – Retrait du front ; repos vers Amifontaine.
    31 octobre-5 novembre 1918 – Occupation d’un secteur vers Recouvrance et l’est de Saint-Fergeux : Attaques partielles ; le 3 novembre, prise de Recouvrance et de Chaudion.
    5-11 novembre 1918 – Engagée dans la POUSSÉE VERS LA MEUSE : Progression par Remaucourt, Draize, Hem-les-Moines, Tournes et Houldizy ;
    le 11 novembre, occupation de Château-Regnault, sur la Meuse. 
  • LAURENT Eloi Germain Léon Aimé (MPF) est tué à l'ennemi au bois de Courton à Chaumuzi (51). 
  • LAURENT Antoine Alexandre est tué à l'ennemi au bois des Loges à Fresnières (60) le 19/08/1918 (MPF)
  • FRISON-ROCHE Jules François (MPF), VIANDE Georges Marcel Antoine (MPF) sont tués à l'ennemi le 6 /09/1918 à Breuil (51). 
  • CHEVRIER Henri Joseph est tué à l'ennemi à Montigny-sur-Vesle (51) le 30/09/1918. (MPF)

  •  
     



    Créer un site
    Créer un site