Mer. 3 Aout 2016 Le 328e RI dans la guerre de 14-18

Parcours

De juin 1915 (1) à oct 1917, le régiment est rattaché à la 4e DI, 2e CA.
De oct 1917 à nov 1918, le régiment est rattaché à la 52e DI.
Le 26 juin 1915, secteur réduit, à droite, jusque vers le village des Éparges. Front étendu à droite, le 26 juillet, jusqu’à la tranchée de Calonne (guerre de mines), et, le 27 septembre, jusqu’à Vaux-lès-Palameix.
  1 er -5 octobre 1915 – Retrait du front et transport par camions de la région de Dieue-surMeuse dans celle de Sainte-Menehould ; repos.
5 octobre-18 novembre 1915 – Mouvement vers Somme-Suippe.
  • Du 6 au 8 octobre, tenue prête, vers Perthes-les-Hurlus, à intervenir dans la 2 e BATAILLE DE CHAMPAGNE.
  • A partir du 8 octobre, occupation d’un secteur vers les Mamelles et le sud de Tahure, étendu à gauche, le 16, jusqu’au nord de Tahure.
  • Les 30 et 31 octobre, violentes attaques allemandes vers Tahure.

18 novembre 1915 -13 janvier 1916 – Retrait du front ;
  • le 19 novembre, mouvement par étapes et transport par camions de la région de Somme-Bionne dans celle de Chaumont-sur-Aire ; repos.
  • Le 1er décembre, mouvement vers Souilly ; repos, instruction et travaux.
13 janvier-10 avril 1916 – Mouvement vers le front puis occupation d’un secteur vers Kœur-la-Grande et le sud de Vaux-lès-Palameix : Front réduit à droite, le 1er février, jusqu’aux Paroches, et, le 22 février, jusque vers Woimbey ; le 18 mars, front étendu, à droite, jusqu’à Dompcevrin.

10-27 avril 1916 – Retrait du front et transport dans la région de Verdun. A partir du 15 avril, engagée dans la BATAILLE DE VERDUN, vers la ferme Thiaumont et l’étang de Vaux : Le 18 avril, attaque allemande. Le 19 avril, attaque française. Le 20 avril, attaque allemande.

27 avril-12 mai 1916 – Retrait du front et transport par camions dans la région Villersle-Sec, Chennevières ; puis, à partir du 1er mai, transport par V.F. dans celle de Ressonsl’Abbaye ; repos.

12 mai-1 er août 1916 – Mouvement vers le sud ; repos vers Verberie.
  • Jusqu’au 24 juin, éléments en secteur au bois des Loges (à la disposition de 2e C.A.C.)
  • A partir du 26 juin, mouvement par étapes vers Poix ; repos.
  • A partir du 12 juillet, mouvement vers la région de Proyart ; stationnement.
1 er -19 août 1916 – Engagée dans la BATAILLE DE LA SOMME, vers Belloy-enSanterre et Estrées-Deniécourt.
19-29 août 1916 – Retrait du front et repos vers Bayonvillers.

29 août-19 septembre 1916 – Engagée à nouveau dans la BATAILLE DE LA SOMME, vers Berny : Les 4, 5 et 6 septembre, attaques françaises sur Berny. Le 17 septembre, prise de Berny.

19 septembre-13 octobre 1916 – Retrait du front et transport par camions dans la région de Sourdon ; repos.

13 octobre-23 décembre 1916 – Mouvement vers Proyart à partir du 15 octobre, occupation d’un secteur vers Berny et le sud de Belloy-en-Santerre, réduit à gauche, le 26 octobre, jusqu’au sud de Berny. (2)
23 décembre 1916-20 janvier 1917 – Retrait du front, et transport par V.F. dans la région de Toul ; repos et instruction.

20 janvier-8 avril 1917 – Mouvement, par Nancy, vers Lunéville ; travaux de 2e position. A partir du 10 mars, mouvement vers le camp de Bois l’Évêque : repos et instruction. A partir du 28 mars, transport par V.F. de la région de Toul dans celle de Mareuil-lePort ; repos et instruction.

8-22 avril 1917 – Mouvement par Villers-Agron et Crugny, vers Beaurieux ; préparatifs d’offensive. Le 16 avril, tenue prête à intervenir dans la 2 e BATAILLE DE L’AISNE ; non engagée.

22 avril-21 mai 1917 – Occupation d’un secteur entre le nord du Godal et l’Aisne (éléments dès le 20 avril) : Le 24 avril, front réduit, à droite, jusqu’au nord de la Neuville. Le 29 avril, les 4,11 et 17 mai, engagements violents vers Sapigneul (2e BATAILLE DE L’AISNE)

21 mai-17 juillet 1917- Retrait du front, et, à partir du 29 mai, repos vers Châtillon-surMarne. A partir du 7 juin, mouvement vers la région de Revigny, par Montmort, Soudron, et Vitry-le-François. A partir du 20 juin, repos et instruction vers Saint-Lumier-la-Populeuse.

17-26 juillet 1917 – Mouvement vers le front, et, le 22 juillet, occupation d’un secteur vers la Hayette et la corne sud-est du bois d’Avocourt.

26 juillet-27 août 1917 – Retrait du front (éléments laissés en secteur jusqu'au 10 août) ; repos vers Ligny-en-Barrois, et, à partir du 15, vers Void (éléments en secteur vers Saint-Mihiel)

27 août 1917- octobre 1917 – Mouvement vers la région de Verdun ; puis occupation d’un secteur vers Haucourt et Avocourt, étendu à gauche, à partir du 20 septembre 1917 a jusqu’à l’ouest d’Avocourt.

15 octobre 1917 – 15 janvier 1918 – Mouvement vers le front et occupation d'un secteur sur la rive gauche de la Meuse, vers les Paroches et Koeur-la-Grande.

Au début de janvier 1918, mouvement de rocade, en vue de l'occupation d'un nouveau secteur (3)

5 janvier – 8 mai – Occupation d'un secteur vers Maizey et la tranchée de Calonne.

8 – 17 mai – Retrait du front et mouvement par étapes vers la région de Verdun.

17 mai – 12 juillet – Occupation d'un secteur vers Beaumont et la cote 344, étendu à droite, le 3 juin, jusque vers la ferme des Chambrettes.

12 – 18 juillet – Retrait du front et mouvement vers Nixéville ; transport par camions dans la région de Revigny, puis celle de Valmy, de la Croix-en-Champagne et de Tilloy.

18 juillet – 8 août – Transport par camions dans la région de Châlons-sur-Marne, Condé-surMarne, puis dans celle de Mareuil-sur-Ourcq et de Lizy-sur-Ourcq. A partir du 21 juillet, engagée dans la 2e BATAILLE DE LA MARNE : Progression en combattant, par Brécy, le bois de la Tournelle et Villeneuve-sur-Fère, vers l'Ourcq. En 2e ligne à partir du 27 juillet.

8 – 21 août – Retrait du front et mouvement vers Neuilly-Saint-Front ; repos.

21 août – 23 septembre – Occupation d'un secteur vers Braine et Courcelles. A partir du 4 septembre, engagée dans la POUSSEE VERS LA POSITION HINDENBURG : Franchissement de la Vesle. Puis organisation d'un secteur sur l'Aisne, vers Presles et Saint-Mard.

23 septembre – 5 novembre – Retrait du front et mouvement vers Fismes. A partir du 26 septembre, occupation d'un nouveau secteur vers Merval et le sud-est de Glennes. A partir du 1er octobre, engagée dans la BATAILLE DE SAINT THIERRY et son exploitation : Progression jusqu'à Maizy et Oeuilly (canal de l'Aisne) ; le 10 octobre, franchissement de l'Aisne, en 2e ligne, et progression jusqu'à Sissonne. A partir du 21 octobre, occupation d'un secteur vers la Selve et le camp de Sissonne : Combats dans cette région (BATAILLE DE LA SERRE).

5 -11 novembre – Engagée dans la POUSSEE VERS LA MEUSE : Progression jusqu'à la région Revin, Laifour.


(1) du 19 au 26 juin 1915, le commandement du secteur est assuré par le général commandant la 3e D.I. 
(2) A partir du 8 novembre 1916, le général commandant la 4e D.I. a sous ses ordres des éléments de la 29e D.I., puis de la 16e D.I., qui alternent, en secteur, avec les troupes de la 4e D.I. 
(3) Du 5 au 15 janvier 1918, la 15e D.I.C. et la 52e D.I. exécutent des mouvements de rocade et changent de secteur entre elles, la 52e D.I. venant occuper le secteur nouvellement passé au 10e C.A. Dans cette période ces deux divisions, rattachées ici au 2e C.A.C., dépendent donc aussi du 10e C.A

Les sources

Généalogie : les hommes du 328e Ri indexés sur Geneanet
Liste des hommes morts pour la France sur le Forum 14/18
Le parcours de Joseph Alexandre MOLLIN (source : http://forezhistoire.free.fr/)




 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Bataillon de Tirailleurs Somalis
Petit rappel typographique : Époques historiques
Petit rappel typographique : grades militaires
la guerre sous-marine
Le 2 août 1916


• Catégories liées :
historique de regiments 14-18
centre de documentation


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !