Les poilus de l'Isère en avril 1917 à l'arrière comme au front

MARS 1917 - MAI 1917
 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Samedi 21 avril

AMAUDRU Gabriel Paul, 321e R.I. (MPF)
CARRIER DIT ALLEGRET Julien Hippolyte, Zouave - 2e R.M.Z.,  2e Cie (MPF)
CHOSSON Henri Joseph, Sergent - 99e R.I. (MPF)
GALVIN Armand Louis, Sergent - 7e R.M.T. (MPF)
SICAUD Joseph André, Soldat - 222e R.I. (MPF)
TIRARD Marius Félix, Soldat - 6e G.C. (Cycliste),  6e Division Cavalerie (MPF)
Entre Saint-Quentin et l'Oise, activité des deux artilleries, spécialement au nord de Grugies.
Journée calme au sud de l'Oise. Au nord de l'Aisne, nos troupes harcelant l'ennemi ont continué à progresser vers le chemin des Dames. Nous avons occupé le village de Sancy.
Après une violente préparation d'artillerie, les Allemands ont lancé sur la région Ailles-Hurtebise une attaque à gros effectifs qui a été brisée par nos feux d'artillerie et de mitrailleuses et complètement repoussée.
En Champagne, nous avons enlevé plusieurs points d'appui important dans le massif de Moronvilliers, malgré une résistance acharnée de l'ennemi.
En quatre jours, nous avons fait 19000 prisonniers entre Soissons et Auberive. Le chiffre des canons actuellement recensés dépasse la centaine. En Argonne, après un vif combat, nos troupes ont atteint la deuxième tranchée ennemie.
Les Belges ont dispersé une reconnaissance près de Stuyvekensaerke, en faisant des prisonniers.
En Macédoine, nos troupes ont repris quelques éléments de tranchée qui avaient été perdus à Cervena-Stena.
Les Serbes ont repoussé deux attaques à l'est de la Cerna.
Un raid d'avions autrichiens a échoué à Venise.
Simple fusillade sur le front russe.

Dimanche 22 avril 

Entre Somme et Oise, actions violentes des deux artilleries, notamment dans la région au sud de Saint-Quentin.
Entre l'Aisne et le chemin des Dames, nous avons poursuivi nos progrès sur le plateau au nord de Sancy. Une lutte à la grenade nous a pennis de gagner du terrain dans le secteur de Hurtebise. Par quatre fois, nos tirs de barrage ont brisé des tentatives faites par l'ennemi pour déboucher des tranchées au nord de Braye-en-Laonnois.
Canonnades assez vives dans la région de Reims et en Champagne.
Du 9 au 20 avril, le chiffre des prisonniers allemands faits par les troupes franco-britanniques dépasse 33000. Le nombre des canons capturés est de 330.
Les Anglais se sont emparés de Gonnelieu, à l'alignement des positions qu'ils tiennent plus au sud. Un parti ennemi, qui tentait de pénétrer dans leurs tranchées près de Fauquissart, a été repoussé.
Les armées britanniques ont également remporté des succès en Mésopotamie, près de Samarra, où le général Maude a fait plus de 1200 prisonniers, et aux abords de Gaza.
Le cabinet portugais, présidé par M. d'Almeida, a démissionné.
Les grèves se multiplient en Allemagne dans les usines de munitions, à Berlin, Essen, Nuremberg, Magdebourg, etc.

Lundi 23 avril

BILLON LAROUTE Louis François, caporal, 159e RI (MPF)
DREVET Elie Flavien, Soldat - 222e R.I. en captivité (MPF)
DUMOULIN Paul Joseph, Chasseur - 68e B.C.A (MPF)
PAVIER Joseph Émile, Chasseur - 68e B.C.A. (MPF)
 
Entre Somme et Oise, lutte d'artillerie très active dans la région au sud de Saint-Quentin et au nord d'Urvi1lers.
Entre Soissons et Reims, action d'artillerie intermittente daus certains secteurs.
En Champagne, la journée a été marquée par une série de réactions de l'ennemi sur les hauteurs que nous tenons daus le massif de Moronvilliers.

Une violente attaque, dirigée sur le Mont-Haut, a été réduite à néant après un vif combat: nos feux de mitrailleuses et nos contre-attaques ont infligé de sanglantes pertes à l'ennemi. Un bataillon 
ennemi a été pris sous nos feux et s'est dispersé.
?
Trois avions ennemis ont été abattus par nos pilotes.Les troupes britanniques ont effectué une nouvelle progression à l'est du bois d'Avrincourt et la partie sud du village de Trescault est tombée entre leurs mains. Vif combat au sud-est de Loos. Nos alliés ont réa1isé une nouvelle avance en ce secteur et ont fait des prisonniers. Ils ont abattu quatre avions allemands, mais quatre des leurs ne sont pas rentrés.Une escadrille de cinq destroyers allemands a lancé des obus sur Calais, puis sur Douvres. Attaquée devant cette ville par des navires patrouilleurs anglais, elle a perdu deux de ses unités: les autres ont pris la fuite.
Canonnade sur l'ensemble du front italien.
On annonce une sortie de la flotte allemande de la Baltique dans la direction des côtes russes.
 

Mardi 24 avril

ARTHAU Léon Frédéric, Soldat - 10e R.I. (MPF)
BRON Claude Nizier, sergent, 2e BCA (NMPF - suicide)
CHARLES Pierre Ernest, Soldat - 175e R.I. (MPF)
CORREARD Joseph Aimé Albert, Caporal - 28e B.C.A. (MPF)
SAMUEL Félicien, Sous-lieutenant - 261e R.I. (MPF)
SEMANAZ Camille, Soldat - 222e R.I. (MPF)
 
En Belgique, l'ennemi a déclenché plusieurs attaques en divers points de notre front. Ces attaques ont été complètement repoussées par nos feux. Quelques fractions ennemies qui avaient réussi à pénétrer dans nos éléments avancés, en ont été rejetés immédiatement après un combat corps à corps. Les Allemands ont laissé des prisonniers entre nos mains.
  Entre la Somme et l'Oise, nos batteries ont exécuté des tirs de destruction efficaces sur les organisations allemandes.
Entre l'Aisne et le chemin des Dames, nous avons réalisé quelques progrès au nord de Sancy.
La lutte d'artillerie a été particulièrement vive dans le secteur de la ferme Hurtebise.
Nos pilotes ont livré de nombreux combats aériens, abattant six avions ennemis. Un groupe de quatorze de nos avions a lancé 1740 kilos de projectiles sur des gares et des bivouacs de la vallée de l'Aisne.
Canonnade sur le front belge.
Les Anglais ont attaqué sur un large front, des deux côtés de la rivière Souchez. Les troupes ont progressé de façon satisfaisante. Nos alliés, au sud de la route Bapaume-Cambrai, ont pris une grande partie du bois d'Havrincourt.
En Macédoine, canonnade dans la région du lac Doiran et dans la boucle de la Cerna. Nous avons repoussé plusieurs attaques.

Mercredi 25 avril

BESSON Albert, soldat, - 140e RI (MPF)
MEUNIER-RIVIERE Joseph Alexandre, Canonnier conducteur - 101e R.A.L.H., 24e Batterie (MPF)
Actions d'artillerie sur l'ensemble du front.
Nous avons continué nos tirs de destruction sur les batteries et les organisations ennemies dans les régions de Saint-Quentin, de l'Oise, de Corbeny-Juvincourt et en Champagne; des explosions ont été constatées dans un certain nombre de batteries.
Nous avons ramené 4 obusiers allemands de 105, capturés au cours de réçents combats sur le plateau du chemin des Dames.
Près de Moronvilliers, nos éléments léger ont pénétré, après une courte préparation d'artillerie dans les tranchées allemandes, qu'ils ont trouvées remplies de cadavres.
Canonnade intense sur le front belge.
Les Anglais ont repoussé de fortes contre-attaques avec des pertes énormes sur le front de Croisilles, au nord de Gavrelle. Ils ont maintenu toutes leurs positions. Nos alliés ont progressé à l'est de Monchy et aux abords de Roeux. Ils ont avancé également â nouveau à l'est d'Epehy sur un large front et atteint le canal de Saint-Quentin au nord de Vendhuille. Ils ont occupé les deux villages de Villers-Plouich et de Beaucamp. Le chiffre de leurs prisonniers depuis la veille atteint 2000. Ils ont détruit 15 avions allemands et forcé 24 autres appareils ennemis à atterrir, désemparés.
Le Reichstag est rentré en session.
La mission officielle, composée du maréchal Joffre, de M. Viviani et de leurs collaborateurs, est arrivée aux Etats-Unis et y a reçu un accueil chaleureux.

Jeudi 26 avril


MORIN Louis Jacques, Canonnier - 101e R.A.L.H. (MPF)
 
Entre Somme et Oise, calme relatif.
Un commencement de bombardement de nos tranchées près de la Fère a été arrêté net par la riposte de notre artillerie.
Dans la région de l'Aisne, nous avons réalisé quelques progrès au sud-est de Cerny-en-Laonnois, et fait des prisonniers.



 
Au nord de Vauxaillon, une attaque allemande sur nos tranchées a été enrayée par nos feux d'artillerie et de mitrailleuses.
Les Allemands ont subi un sanglant échec dans une attaque sur la ferme Hurtebise. Arrêtés une première fois par nos feux, ils ont repris peu après leur assaut. Une contre-attaque vigoureuse les a rejetés sur leurs lignes. Notre artillerie a pris sous son feu et dispersé d'importants rassemblements au nord du plateau de Vauclec.
Les Anglais ont pris le hameau de Bithens, au nord-est de Trescault, à l'est du bois d'Avrincourt. Un combat s'est engagé sur toute l'étendue du front, entre le Cojeul et la Scarpe. Nos alliés ont progressé. Depuis le 23, ils ont fait 3029 prisonniers, dont 56 officiers.
Un croiseur russe a disparu en mer Noire.
Des aviateurs anglais ont coulé un contre-torpilleur allemand. Un de nos torpilleurs a coulé au cours d'un engagement au large de Dunkerque. On ignore les pertes allemandes.

Vendredi 27 avril

ARGOUD CL Charles Louis, maréchal des logis, 83e RAL (MPF)
BALMET Maximin Désiré, Sous-lieutenant - 140e R.I. (MPF)
BOUVIER Clovis Joseph, 2e canonnier servant, 112e RAL (MPF)
DURAND Constant Alphonse, Soldat - 110e R.I.T. (MPF)
FAYEN Jean Bernard, Soldat - 140e R.I. (NMPF)
PICHAND Valentin François, Soldat - 276e R.I. (MPF)
TEPPE Joseph Eugène, Soldat - 276e R.I. (MPF)
 
En Belgique, grande activité des deux artilleries dans le secteur de Westende.
Au sud de l'Ailette, nous avons pris sous nos feux et dispersé un rassemblement ennemi près de Vauxaillon.
Entre l'Aisne et le chemin des Dames, les Allemands, après leur sanglant échecs de la veille n'ont pas renouvelé leurs tentatives. La lutte d'artillerie a été violente dans les secteurs de Cerny et d'Hurtebise et n'a été suivie d'aucune action d'infanterie.
Sur la rive gauche de la Meuse, une forte reconnaissance ennemie qui tentait d'aborder nos lignes au bois d'Avocourt a été repoussé par nos grenadiers.
Les troupes britanniques ont attaqué à l'ouest du lac Doiran. Ils ont pris les tranchées ennemies sur un front de 1000 mètres et s'y sont maintenues après avoir repoussé quatre contre-attaques.

Samedi 28 avril

AMODRU-TRUCHET Julien, Brigadier - 85e R.A.L.T. (Tracteurs) (MPF)
DURAND Ferdinand Alphonse  (MPF)
MERLOZ Louis Célestin Marius, Chasseur - 32e B.C.A. (MPF)
 
Activité marquée des deux artilleries dans la région au nord-ouest de Reims et en Champagne.
Aucune action d'infanterie.
Au cours de la journée du 26, 3 avions allemands ont été abattus par nos pilotes, 6 autres appareils ennemis sérieusement endommagés, ont été contraints d'atterir ou sont tombés dans leurs lignes. Dans la nuit du 26 au 27 avril, un de nos groupes de bombardement a lancé de nombreux projectiles sur les gares et bivouacs dans la région de Ribemont-Crecy-sur-Serre (Aisne).
Sur le front britannique, l'ennemi a tenté sans succès une petite attaque dans les environs de Fayet, au nord-ouest de Saint-Quentin. Après un combat acharné, ses troupes ont été rejetées avec des pertes. L'ennemi a laissé un certain nombre de prisonniers entre les mains de nos alliés. Les soldats britanniques se sont emparés des carrières qui se trouvent aux lisières est d'Hargicourt, où l'ennemi a abandonné des fusils et du matèriel d'équipement.
Une attaque de destroyers allemands a été mise en échec devant Ramsgate.

Dimanche 29 avril

ALLEGRE Gabriel Clément Désiré, soldat - 360e RI (MPF)
BILLION DU PLAN Émile Louis, Capitaine - 2e R.D. (MPF)
BOUVIER Paul Joseph, Canonnier - 32e R.A.C. (Campagne),  65e batterie (MPF)
CHALEYSSIN Louis, soldat de 2e classe - 84e RAL (MPF)
PARPETTE Marius, Adjudant - 17e R.I. (MPF)
PERRET Paul Henri, Zouave - 8e R.M.Z. (MPF)
 
Entre Saint-Quentin et l'Oise, actions d'artillerie assez violentes au cours de la nuit. Escarmouches à la grenade aux premières lignes, dans la région au sud de Saint-Quentin.
Vers Laffaux, l'ennemi a tenté, sans succès, un coup de main sur nos postes avancés.
En Champagne, activité assez grande des deux artilleries. Une attaque allemande, précédée d'un violent bombardement et dirigée sur une de nos tranchées à l'est d'Auberive, a été brisée par nos feux de mitrailleuses et nos barrages.
Sur la rive gauche de la Meuse, un de nos détachements a pénétré dans les lignes allemandes de la cote 304 et a ramené des prisonniers.
Le matèriel capturé par nos troupes dans la bataille engagée le 16 avril comprend 173 canons lourds et de campagne, 412 mitrailleuses, 119 canons de tranchée. Le chiffre des prisonniers atteint 20780.
Les Anglais ont attaqué, au nord de la Scarpe, sur un front de plusieurs kilomètres. Ils progressent dans d'excellentes conditions, malgré la vigoureuse résistance de l'ennemi.
Les Bulgares avaient réussi à reprendre pied dans les tranchées récemment conquises par les Anglais, à l'ouest du lac Doiran. Une contre-attaque immédiate les a rejetés.

Lundi 30 avril

BELLET Alphonse Désiré, Soldat - 246e R.I. (MPF)
BRUNET Eugène Jean Marie, Soldat - 140e R.I. (MPF)
DONNIER-VALENTIN Élie Jules, Caporal - 169e R.I. (MPF)
GUÉRIPEL Justin Joseph Hippolyte, Soldat - 4e R.I. (MPF)
IMBERT Victor Joseph Marcel, Sapeur - 3e R.G.,  Cie 2/57 (MPF)
 
Entre Somme et Oise, actions d'artillerie intermittentes.
Des tentatives de coups de main ennemies, dans la région de Laffaux et au nord de Cerny-en-Laonnois, ont échoué sous nos feux. Rencontres de patrouilles et combats à la grenade dans le secteur de Craonne.
Au nord-ouest de Reims, des opérations de détail effectuées par nous dans la région au nord et au sud de Courcy, nous ont permis d'élargir sensiblement nos positions. Nous avons fait 200 prisonniers.
 

 
En Haute-Alsace, nos détachements ont pénétré en plusieurs points jusque dans les deuxièmes lignes ennemies. De vifs combats à la grenade se sont terminés à notre avantage.
Les Anglais ont livré un violent combat de la Scarpe à la route Acheville-Vimy. Ils ont enlevé Arleux-en-Gohelle et les positions ennemies sur un front de plus de 3500 mètres au nord et au sud de ce village. Ils ont avancé également au nord-est de Gavrelle et sur les pentes ouest de Greenland-Hill, entre Gavelle et Roeux, ainsi qu'au nord de Monchy-le-Preux.
La conscription a été votée à la Chambre américaine par 397 voix contre 24, et au Sénat, par 81 voix contre 8.
 
 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
MARS 1917 - MAI 1917
 
 



Créer un site
Créer un site