Décembre 1916

1er décembre 1916

Au sud de la Somme, l'artillerie ennemie, énergiquement contre-battue par la nôtre, a bombardé notre front depuis le bois de Chaulnes jusqu'à Berny. Aucune action d'infanterie ne s'en est suivie.
En Champagne, le tir de nos canons de tranchées a fait exploser un dépôt de munitions ennemi dans la région de Massiges. 
En Argonne, nous avons fait jouer au nord du Four-de-Paris trois camouflets qui ont bouleversé les travaux de mine de l'adversaire.
Sur le front britannique, duels d'artillerie particulièrement entre l'Ancre et la Somme.
Les Roumains ont contre-attaqué avec succès les Austro-Allemands dans les vallées de la Prahova et du Buzeu. Mais l'ennemi s'est emparé de Pitesti et de Campolung, au nord-ouest de Bucarest, et de Comana, à 30 kilomètres de cette ville, au sud-ouest. On continue à dire que des forces russes considérables descendent de la Moldavie vers la Valachie.
M. Venizelos, au nom du gouvernement de Salonique, a déclaré la guerre à la Bulgarie et à l'Allemagne.
Le Reichstag a voté en première lecture le projet de mobilisation civile auquel seuls les socialistes dissidents ont fait opposition. 
L'Amérique prépare une nouvelle protestation contre les déportations belges.
Ils ne reviendront pas...
  • BONY Joseph Eugène François 
  • BOUTILLON Martial
  • FAURE Camille Jules
  • FRANCHESKI Georges Victor
  • VIEUX PELLON Joseph Eugène
  •  
    Le soldat GREBERT Louis Edmond Alexandre se suicide devant l'usine FIBROCOL à Grenoble.

     

    2 décembre 1916

     
    FAUCON Albert Léon meurt des suites de ses blessures à l'hôpital mixte de Grenoble.


     
    Sur notre front, activité moyenne d'artillerie et d'engins de tranchées.
    Les usines de Thionville et les bivouacs, dans la région de Damvillers ont été bombardés par nos avions.
    Action d'artillerie sur le front britannique.
    Combats sur le front roumain en Moldavie et jusqu'à la vallée de Buzeu. Bombardement accompagné d'actions d'infanterie à Tabla-Butzi, Bratocea et dans la vallée de la Prahova. Les troupes roumaines qui se retirent de Campolung ont été attaquées : elles se replient par la vallée de Dambovitza vers Miklosani.
    Sur le front à l'ouest de Bucarest, lutte dans la région de Cotesci, dans la vallée du Glavacioc et la vallée du Neajlov vers Comana. Les Roumains ont fait plusieurs centaines de prisonniers et capturé 10 mitrailleuses.
    En Dobroudja, les Russo-Roumains ont attaqué sur tout le front.
    En Transylvanie (région de Kirlibaba), l'offensive russe se développe en même temps qu'une contre-offensive austro-allemande. Nos alliés ont progressé sur un point, mais reculé sur un autre.
    De sanglants combats ont eu lieu en Macédoine, sur la Cerna. Les Germano-Bulgares ont reconquis quelques tranchées.
    L'artillerie marque une activité croissante sur le front italien.
    En présence de l'attitude du cabinet grec, qui se refuse à nous livrer son matériel de guerre, nous avons débarqué de nouveaux contingents de fusiliers au Pirée.

    3 décembre 1916


    L'activité de l'artillerie a été faible sur tout le front sauf sur la rive droite de la Meuse, où l'ennemi a bombardé violemment la région de Vaux.
    Une pièce allemande à longue portée a tiré plusieurs coups dans la direction de Nancy.
    Lutte d'artillerie dans la région de Dixmude. Un violent combat à l'aide de lance-bombes s'est déroulé au nord de cette ville.
    Sur le front britannique, bombardement intermittent de part et d'autre de l'Ancre. Un petit détachement ennemi qui avait réussi à pénétrer dans les tranchées anglaises au nord de le Sars, en a été rejeté aussitôt.
    Activité réciproque de mortiers de tranchées vers Ypres, Armentières et la redoute Hohenzollern.
    Canonnade sur le front italien.
    Les Russes poursuivent une âpre offensive dans les Carpathes boisées.
    Les Roumains ont reculé au sud de Potesti, sur l'Argès et sur la Dambovitza, qui est la rivière de Bucarest. Au sud de cette ville, ils ont repris Comana et Gostinari. Les Russes se sont emparés de la partie est du pont de Cernavoda.
    Les troupes régulières grecques, aidées de démobilisés, ont attaqué nos marins dans Athènes. Nous demandons réparation.
    Ils ne reviendront pas..
  • BERGER Claudius Etienne
  • TRAYNARD Pierre (MPF) au 109 RIT
  • 4 décembre 1916


    Activité d'artillerie au sud de la Somme, dans la région de Belloy-en-Santerre et sur la rive droite de la Meuse, dans les secteurs de Vaux et de Douaumont.
    En Argonne, lutte de mines sans action d'infanterie.
    Les Anglais ont effectué un coup de main sur les tranchées ennemies, au sud de Fauquissart et à l'est d'Ypres. L'artillerie ennemie a montré de l'activité dans la région de Lesboeufs. Elle a également bombardé différentes autres parties du front. Grande activité des mortiers de tranchées dans les secteurs de Neuville-Saint-Vaast et de Hohenzollern, ainsi que vers Ypres et Armentières. Il résulte des rapports reçus que le coup de main anglais de la nuit précédente à l'est d'Ypres a occasionné de lourdes pertes aux Allemands.
    Les Italiens out fait un bond sur le Carso.
    Les Roumains ont battu une division turque à Dracinesti; ils ont battu à Mihalesti le gros des Germano-Bulgares; de concert avec les Russes, ils ont pris 26 canons à Comana. Mais leur situation reste précaire au nord-ouest de Bucarest.
    Le général Trepof a prononcé un grand discours à la Douma: il déclare que la Russie ira jusqu'au bout de son effort et qu'elle a la promesse des Alliés de recevoir Constantinople et les Détroits.
    Les gouvernements alliés sont décidés à user d'énergie vis-à-vis de la Grèce.

    5 décembre 1916

    Au sud de la Somme, deux coups de main tentés par l'ennemi sur nos petits postes de la région de Barleux ont été aisément repoussés.
    En Alsace, un autre coup de main, dirigé après un vif bombardement sur une de nos tranchées de l'Hilsenfirst (sud-est de Metzeral), a également échoué.
    En Macédoine, les Serbes ont enlevé les hauteurs au nord de Grunista. L'ennemi s'est replié en désordre sur Slasavina.
    Les Roumains ont reperdu le terrain qu'ils avaient regagné au sud de Bucarest. Une offensive germano-bulgare a été repoussée par nos alliés en Dobroudja.
    Une crise a éclaté dans le cabinet britannique. La cause en est la réorganisation du Conseil de la guerre proposée par M. Lloyd George, M. Asquith a annoncé aux Communes qu'un remaniement ministériel serait opéré.
    Lord Cecil a déclaré à Westminster que la responsabilité de Constantin Ier était établie dans les événements d'Athènes. Il a refusé de répondre à une question sur ce point: la dynastie sera-t-elle sauvegardée ?
    La canonnière française Surprise a été coulée à Funchal (Madère) par des sous-marins allemands. La ville de Funchal a été bombardée. Les forts ont répondu.
    Le président Wilson et le pape Benoit XV ont prononcé deux allocutions qui constituent la condamnation des crimes allemands.
     
     



    Créer un site
    Créer un site