Janvier 1916 au jour le jour


Samedi 1er janvier

Nos batteries ont bombardé avec succès des tranchées ennemies et la voie ferrée en face de Boesinghe (Belgique).
Près de Roye, notre artillerie a endommagé un dépôt de matériel à Verpillières.
A l'ouest de Soupir (nord de l'Aisne), nous avons bouleversé un ouvrage allemand.
Canonnade efficace de notre part au bois des Chevaliers (Hauts-de-Meuse).
 

CARRIER Elie du 2e RAMontagne (MPF),
COTTE-BOUTEILLAT Séraphin Joseph
 du 11e BCA (MPF) et 
FINET Justin Lucien (MPF), FONTAINE BERGER Eugène Maximin (MPF) et 
MEUNIER-CURTINET Félix Joseph (MPF)du 12e BCA meurent au combat

Le 140e RI est toujours au repos

 
Dans les Vosges, après une préparation d'artillerie, les Allemands ont attaqué nos positions du Hirzstein, ils ont été repoussés.
Des aviatiks ont jeté des bombes sur Salonique. Une bombe, lancée sur un escadron grec qui manoeuvrait sous les yeux du prince André, a tué un berger.
Aux Dardanelles, nous avons endommagé plusieurs pièces ennemies. 
Le croiseur anglais Natal a été détruit par une explosion intérieure. Le sous-marin français Monge a coulé à Cattaro.
L'offensive russe s'accentue en Galicie.
La note que le cabinet de Vienne a envoyée à Washington, en réponse aux réclamations de M. Wilson concernant le torpillage de l'Ancona, élude le point essentiel.
Le cabinet britannique tient conseil sur conseil pour régler la question du service obligatoire.  
 
Dimanche 2 janvier

Toujours à l'arrière, le 140e participe à une manoeuvre de brigade.
Les lieutenants EHRARDT et HENRI, et le sous-lieutenant ANOYANT arrivent en renfort du 24e RIT.



Le soldat ARMAND Emile Marius du 105e RIT meurt des suites d'une maladie non contractée en service (NMPF)

Pas de perte au front

En Artois, plusieurs patrouilles allemandes ont été dispersées par notre feu au sud de Wailly.
Entre Avre et Oise, notre artillerie lourde a réduit au silence des batteries ennemies dans la région d'Amy, au sud du Roye.
Entre Soissons et Reims, lutte de mines. Deux camouflets ont joué avec succès dans la région de Troyon et un autre à la Pompelle, au sud-est de Reims.
Canonnade en Woëvre, vers Flirey.
Notre artillerie est très active dans les Vosges (région de Mulhbach).
Une pièce ennemie à longue portée a lancé une dizaine de projectiles sur Nancy. Deux habitants ont été tués et sept autres blessés. La pièce a été immédiatement contrebattue.
Sur le front belge, violente action d'artillerie le long de l'Yser.
A la suite du bombardement de Salonique par des aviatiks, le général Sarrail a fait arrêter les consuls d'Allemagne, d'Autriche, de Grèce et de Bulgarie. Tous quatre ont été transférés à bord de notre cuirassé Patrie. Leurs ministres respectifs ont protesté à Athènes et M. Skouloudis a répondu qu'il avait à son tour protesté à Paris et à Londres. Le roi de Grèce est de nouveau malade.
Un grand vapeur anglais, le Persia, a été coulé en Méditerranée orientale. Il y avait des Américains à bord. Un consul des Etats-Unis a disparu. 
 
Lundi 3 janvier

Nos batteries de campagne et nos canons de tranchées ont causé de gros dommages, en Belgique, aux organisations ennemies de la région des Dunes; deux incendies ont été allumés; deux dépôts de munitions ont sauté.
En Champagne, notre artillerie lourde a exécuté au cours de la nuit, un bombardement efficace sur les baraquements ennemis, au bois de la Malmaison.
DURAND Joseph Marius du 10e RAC décède

Une attaque allemande à coups de grenades sur nos tranchées aux environs de la route de Tahure à Somme-Py a été refoulée.
En Argonne, un tir de nos batteries a dispersé une troupe allemande en mouvement sur la route d'Avocourt à Malancourt.
Sur les Hauts-de-Meuse (bois des Chevaliers), nous avons provoqué l'effondrement de plusieurs blockhaus allemands.
Nancy a reçu, encore une fois, deux obus. La pièce ennemie a été prise sous notre feu.
Violent bombardement ennemi à l'Hartmannswillerkopf. Nos troupes, sur un front de 200 mètres, se sont reportées à l'ouest du ravin au sud du Rehfelsen.
COLLOMBON Kléber, chasseur du 7e BCA disparait au combat (MPF)

Les Russes continuent à livrer des combats heureux dans la région du Pripet et en Galicie.
Guillaume II a été opéré; certains télégrammes persistent à donner son état comme très sérieux.
Les Etats-Unis vont protester à Vienne contre le torpillage du Persia, qui a fait deux cent quatre-vingt dix victimes.
FELIX Henri Aimé Victor, soldat du 140e décède à La Mure (38) des suites de ses blessures
BERNE Joseph Auguste Romain
(MPF) maréchal des logis, DUPLATRE Joseph Claude (MPF), DURAND Joseph Marius (MPF), GOUBET Vincent (MPF)
au 10e régiment d'artillerie  meurent d'un accident au Parc d'artillerie de Lyon 

Toujours à l'arrière, le 140e participe à une manoeuvre de division
183 hommes de troupes arrivent du dépôt sous la conduite des sous-lieutenants GAILLARD et PARISOT.  le lieutenant de VIVIC (?) arrive en renfort du 123e RIT.



                 
 
Mardi 4 janvier

En Belgique, notre artillerie a continué à se montrer active. Nos batteries et les batteries belges on exécuté sur une batterie ennemie, repérée à l'est de Saint-Georges, un tir qui a paru efficace.
A l'est de Boesinghe et dans la région de Steenstraete, nous canonnons avec succès les organisations ennemies.
Au sud de la Somme, bombardement des tranchées allemandes de première ligne près de Dompierre. Nous avons pris sous notre feu et dispersé au sud de Chaulnes un convoi de ravitaillement.
En Champagne, une nouvelle attaque à la grenade, dirigée contre nos position à l'ouest de Tahure a échoué.
Canonnade dans les Vosges au sud de Hirzstein.
Les Anglais ont fait éclater des mines à la Boisselle. Ils ont bombardé les tranchées ennemies au nord de Fromelles et à l'est d'Ypres.
On annonce que le roi du Montenegro ira rejoindre le roi de Serbie à Salonique.
Le gouvernement bulgare, en guise de représailles contre les arrestations de Salonique, a fait appréhender à Sofia le chancelier de notre légation.
Les Russes ont fait plus de neuf cents prisonniers en Galicie.
Un sous-marin a coulé le vapeur anglais Glengyle en Méditerranée. 
 




Au 140e, les hommes participent à un exercice de détail par bataillon.
Les officiers suivent une formation sur les gaz asfyxiants.

Le medecin aide-major 2e classe KUSS arive en remplacement de son homologue GIRARD.

 
TRON Raoul Paul au 51e BCA est tué à l'Hartmannswiller


SAULE Jean Frédéric 
au 12e BCA décède à Bussang (88)

ENSELME Marie Jean Baptiste du 14e bCA



BOUILLATON Louis (MPF) au 7e BCA
Mercredi 5 janvier

En Artois, notre artillerie a causé des pertes sensibles à des groupes de travailleurs ennemis dans le secteur de Thélus (nord d'Arras).
Nous avons violemment canonné des troupes allemandes aperçues dans les faubourgs de Roye.
Nous avons, dans les Vosges, accompli des tirs efficaces sur les ouvrages ennemis de la région de Balschwiller (nord-ouest d'Altkirsch); les tranchées adverses ont été bouleversées et un dépôt de munitions a sauté.
Dans les secteurs belges, vive canonnade près de Dixmude et de Drie Grachten. Combat de bombes près de Steenstraete.
Des détachements bulgares ont pillé des villages de la frontière grecque.
Les consuls arrêtés à Salonique ont été amenés à Marseille à bord d'un de nos transports. Ils seront conduits à la frontière suisse et relâchés.
Le chancelier de la légation de Bulgarie à Paris a été arrêté à titre de représailles contre l'incarcération du vice-consul de France à Sofia.
Les Russes, poursuivant leurs avantages en Galicie, ont fait encore 800 prisonniers. Les Autrichiens ont évacué Czernovitz qu'enveloppent les troupes d'Ivanof.
Lord Derby a publié son rapport sur le recrutement volontaire anglais. Il en ressort que 616000 célibataires ont refusé de s'engager.
 
Jeudi 6 janvier

Entre Soissons et Reims, nous avons canonné les batteries adverses et causé des dégâts importants aux ouvrages ennemis de la région au nord-est de Vailly.
En Champagne, après un violent bombardement, les Allemands ont prononcé une attaque entre la cote 193 et la butte de Tahure. Ils ont été repoussés. Nos tirs de destruction ont bouleversé les tranchées allemandes et provoqué l'explosion de dépôts de munitions.
Sur le front Belge, bombardement dans les secteurs de Mancappelle et de Steenstraete.
L'avance russe est confirmée autour de Czernovitz, en Bukovine, où la lutte a pris un caractère de particulier acharnement.
Bombardement sur le front italien. Nos avions ont jeté des obus sur les hangars de Guevgeli, à la frontière serbe.
La presse allemande et la presse bulgare prennent un ton comminatoire vis-à-vis de la Grèce.
M. Asquith, premier ministre d'Angleterre, a déposé aux communes le projet de service obligatoire qu'il a chaleureusement défendu.
 
Ils ne reviendront pas...
  • REVOL Gustave (MPF)
  • ROBERT Léon Auguste (MPF)


  •  



    OPIGEZ Raymond Xavier Octave
    du 97e RI décède à Troyes (10)
    Vendredi 7 janvier

    En Belgique, nous avons canonné avec succès les organisations défensives de l'ennemie, notamment dans les régions de Steensstraete, Hetsas et Boesinghe.
    En Artois, nos batteries ont canonné la gare de Boisleux-au-Mont (sud d'Arras), au moment du passage d'un train. Aux abords de la route de Lille, l'ennemi a fait sauter une mine dont il n'a pu occuper l'entonnoir.
    Entre Oise et Aisne, nous avons pris sous notre feu des patrouilles ennemies et des travailleurs occupés à réparer les tranchées.
    En Champagne, au cours d'un bombardement intense exécuté par notre artillerie sur les tranchées allemandes, au nord de la ferme Navarin, nous avons détruit tout un matériel d'attaque par les gaz. Plusieurs explosions ont eu lieu.
    Les Russes ont fait 1000 prisonniers à nouveau en Galicie.
    Des avions autrichiens qui menaçaient Verone ont dû renoncer à leur raid.
    La France fait une avance de 10 millions à la Grèce.
    Le roi de Bulgarie songe à se proclamer tsar de Macédoine.
    Le congrès travailliste anglais a rejeté le service obligatoire aux deux tiers des voix, mais à la Chambre des Communes la plupart des orateurs se prononcent en faveur de ce système.
     
    Samedi 8 janvier
    En Artois, nous avons bombardé à nouveau la gare de Boisleux-au-Mont, au sud d'Arras, interrompant le trafic de la ligne.
    Nous avons exécuté un tir de destruction efficace sur les positions ennemies du plateau de Nouvron, au nord-ouest de Soissons. Nous avons détruit deux postes allemands.
    Canonnade active en Champagne. Nous avons dispersé un fort groupe de travailleurs au nord de Somme-Py et un convoi près de St-Souplet, et bombardé des tranchées vers Maison-de-Champagne et la Main-de-Massiges.
    Dans le secteur de Vauquois (Argonne), une de nos mines a fait sauter un petit poste allemand.
    A l'est de la Meuse, une de nos pièces a longue portée a jeté le désarroi dans une colonne allemande à Billy-sous-Mangienne, au nord d'Etain. Au nord de Saint-Mihiel, nos batteries ont provoqué des explosions.
    Onze avions anglais ont exécuté un raid de bombardement à Sars ( route d'Albert à Daparno).
    Les Communes anglaises ont voté en première lecture le projet du service obligatoire par 403 voix contre 105. Les trois ministres travaillistes ont démissionné.
    Les Monténégrins ont repoussé les Autrichiens sur le front Berana-Rojai.
    Les Italiens ont progressé autour de Riva (lac de Garde).
     
     
  • LONIER Remy Albert (MPF)
  • Dimanche 9 janvier

    Notre artillerie a fait des tirs efficaces sur plusieurs points du front. Elle a détruit une coupole cuirassée au sud d'Arras. Au nord de l'Aisne (Berry-au-Bac, cote 108), nous avons endommagé des tranchées allemandes. Nous avons provoqué là deux fortes explosions.
    Deux blockhaus allemands ont été démolis à l'est de Saint-Mihiel.
    L'ennemi ayant dirigé un violent bombardement, a attaqué nos positions de l'Hartmannswillerkopf (Alsace) entre le Rehfelsen et l'Hirzstein. Il a été refoulé sur toute la ligne, laissant entre nos mains des prisonniers et une mitrailleuse.
     
    BARBIER-DUBOIS Élisée François chasseur au 115e BCA est tué à Gérardmer (88)
    CLAVEL Jean Marie, caporal à la 10e cie du 67e BCA est tué à Moosch (68)

     
    Vive canonnade, sur le front belge, dans le secteur de Steenstraete.
    Aux Dardanelles, notre artillerie lourde a bombardé les batteries turques de la côte d'Asie. Nous avons brisé une attaque d'infanterie ennemie.
    Les Russes ont progressé dans la région du Styr.
    Les Monténégrins résistent avec énergie aux attaques autrichiennes sur leurs frontières nord.
    Les consuls arrêtés à Salonique sont arrivés à Toulon.
    Des détachements alliés ont capturé dans l'île de Mitylène, près de la côte d'Asie les agents consulaires d'Allemagne et d'Autriche, ainsi que plusieurs personnes suspectes.
    SOLETY Michel Jacques au 30e RI décède à Alberville (73)
    Lundi 10 janvier

    En Belgique, notre artillerie a surpris et dispersé deux groupes d'infanterie ennemie à l'est de Lombaertsyde.
    En Champagne, une mine allemande ayant explosé au sud de la butte du Mesnil, nous sommes restés maîtres de l'entonnoir. Notre artillerie a contrebattu efficacement un bombardement de nos lignes entre Saint-Hilaire-le-Grand et Ville-sur-Tourbe. L'ennemi, qui voulait sortir de ses tranchées, n'a pu attaquer.
    En Argonne, à la Fille-Morte, nous avons fait sauter un dépôt de munitions allemand.
    Dans les Vosges, nous avons bombardé efficacement Stocka (nord de Metzeral) et pris les Allemands en retraite sous notre feu. Près de Stosswihr, nous provoquons des incendies. Au sud de l'Hartmannswillerkopf, les Allemands ont réussi, au prix de pertes sensibles, à occuper un petit col, et cette avance a déterminé le repliement de nos troupes qui tenaient le Hirzstein.
     
     
    CARTIER-MILLON Remy Joseph Adrien, chasseur à la 10e cie du 52e BCA décède
     
    GUERRAZ Jean chasseur au 13e BCA décède

    Vive canonnade sur le front belge.
    Notre artillerie a abattu un taube près de Salonique.
    La presse allemande s'inquiète vivement de l'établissement du service obligatoire en Angleterre.
    Tcharkorysk (marais de Pinsk), perdue par les Russes, a été immédiatement reprise par eux.
    Le gouvernement allemand exerce une forte pression sur le marché suisse pour faire remonter le mark.
     
     



    Créer un site
    Créer un site