Juin 1915 au jour le jour



1er 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

4 juin
 

Lutte d'artillerie au nord d'Arras, avec des actions d'infanterie à l'est de Notre-Dame-de-Lorette, où les positions n'ont pas varié, et dans la région du Labyrinthe, où nous avons progressé. Dans les trois derniers jours, dons avons fait ici 800 prisonniers et capturé deux mitrailleuses.
 
Vingt-neuf de nos avions ont bombardé le quartier-général du kronprinz, en y lançant 178 obus et des milliers de fléchettes. Les appareils ont été fortement canonnés, mais tous sont rentrés indemnes.
 
En Lithuanie (région de Chavli), les Russes ont repoussé plusieurs attaques allemandes. Ils ont de même refoulé une offensive en Pologne, sur le front de la Narew. En Galicie, ils ont progressé et enlevé des villages à la baïonnette sur la rive gauche du San inférieur ; ils ont fait 1200 prisonniers sur la rive droite de ce fleuve. Mais le bombardement de Przemysl a été renouvelé avec une extrême violence et les Austro-Allemands ont réussi à s'emparer de plusieurs canons. Près de Stryj, Les Allemands ont remporté quelques succès grâce à la supériorité de leur artillerie lourde.

La flotte italienne, après avoir visité toute l'Adriatique à la recherche de la flotte austro-hongroise, est rentrée au port sans incident.

Le sous-marin anglais qui opère dans la mer de Marmara a coulé un transport chargé de troupes turques et allemandes. Les Turcs ont perdu 8000 hommes dans les derniers combats autour de Krithia (presqu'île de Gallipoli).

 

Les pertes du jour

 
BUCLON Jean Pierre
Soldat de 2e classe au 224e régiment d'infanterie (224e RI), il est né à Valencin. Il recruté au bureau de Vienne (38), classe 1894, sous le n° mat 112. Il meurt le 4 juin 1915 à Neuville-Saint-Vaast (62). Son décès est transmis à Valencin (38) le 23 août 1915.
 
CHARAMEL Joseph Henri
Soldat au 175e régiment d'infanterie (175e RI), il est né à Vourey (38). Il est recruté au bureau de Bourgoin (38), classe 1915, n° mat 372. Il décède le 4 juin 1915 à Kérévés Dérés en Turquie. Un jugement déclaratif de décès est prononcé le 11 décembre 1920 par la TI de Saint-Marcellin. Son décès est transmis en mairie de Vourey (38) six jours plus tard.
 
DESGRAND Louis
Soldat au 175e régiment d'infanterie (175e RI), il est né à Sérézin-du-Rhône. Il est recruté au bureau de Vienne (38), classe 1915, n° mat 119. Il est tué le 4 juin 1915 à Seddul Bahr en Turquie.
Un jugement déclaratif de décès est prononcé le 16 octobre 1920 par la TI de Vienne. Son décès est transmis en mairie de Sérézin-du-Rhône (38) le 18 novembre suivant.
PATUREL Jean
Soldat au 175e régiment d'infanterie (175e RI). Il est né à Pinsot. Il est recruté au bureau de Grenoble (38), classe 1915, n° mat 253. Il est tué le 4 juin 1915 dans les Dardanelles à Kécévès deréen Turquie.
Un jugement déclaratif de décès est prononcé le 11 août 1917 par la TI de Grenoble. Son décès est transmis en mairie de Grenoble (38) le 3 septembre suivant.
PERRIN Adrien
Soldat au 4e régiment du génie (4e RG), il est à Méaudre (38). Il est recruté au bureau de Grenoble, classe 1902, n° mat 1131. Il est tué le 4 juin 1915 à Harbonnières, à l’ambulance n°7. Son décès est transmis à Méaudre (38) le 6 mars 1916.
REY Joseph
Soldat de 2e classe au 224e régiment d'infanterie (224e RI), il est né à Moidieu-Détourbe (38). Il est recruté au bureau de Vienne (38), classe 1894, n° 702. Il est tué le 4 juin 1915 à Neuville-Saint-Vaast (62).
Un jugement déclaratif de décès est prononcé le 16 novembre 1917 par la TI de Vienne. Son décès est transmis en mairie de Vienne (38) le 12 décembre suivant.
TARTAIX Gabriel Séraphin
Il naît le 24 mai 1886 à Saint-Laurent-en-Beaumont à Villelonge[1]. Ses parents sont Auguste, 35 ans, cultivateur et marie ROUARD, 31 ans.
Soldat au 175e RI, il est recruté au bureau de Grenoble (38), classe 1906, n° mat 1641. Il décède le 4 juin 1915 à Kérévés Dérés en Gallipoli.
Un jugement déclaratif de décès est prononcé le 20 février 1918 par la TI de Grenoble. Son décès est transmis en mairie de Saint-Laurent-en-Beaumont (38) le 16 mars suivant.
 

[1] Acte de naissance n° 6, 1886, archives départementales de l’Isère, cote 5E414/10

le 6 juin 1915

 
L'ennemi a prononcé trois violentes contre-attaques contre la sucrerie de Souchez et les tranchées au nord et au sud. Il a été repoussé avec de très grosses pertes; nous gardons toutes nos positions. Mieux : nous avons réalisé des progrès à Neuville-Saint-Vaast, où nous tenons plus des deux tiers du village, et dans le Labyrinthe où nous avons gagné 450 mètres. La grosse pièce qui avait tiré sur Verdun a été repérée et prise sous notre feu. Le béton de la plate-forme a été endommagé et un dépôt de munitions a sauté tout auprès.
Des zeppelins ont opéré sur la côte anglaise : les effets de leur bombardement ont été médiocres.
Sur le front oriental, nos alliés contiennent l'ennemi. Canonnade dans le golfe de Riga; offensive russe victorieuse sur le San inférieur; les Allemands qui venaient au secours du 14e corps autrichien ont subi un échec; graves pertes des Austro-Allemands sur la rive droite du San; contre-attaque russe vigoureuse dans la région de Stryj.
Le roi de Grèce a subi une nouvelle opération.
Les sous-marins allemands ont torpillé à nouveau des bateaux anglais français et belges.
Les Allemands auraient fusillé M. Masson, député de Mons.
Une conférence a eu lieu à Nice, entre M. Carcano, ministre italien du Trésor et M.mac Kenna chancelier de l'Echiquier anglais.
 

Ils ne reviendront pas....

  • ROUSSET ROUSSETON Gaston Marius (MPF)
 



30 juin

Dans le secteur d'Arras, canonnade au nord de Souchez et au nord de Neuville. Une action d'infanterie nous a permis de progresser dans le chemin creux d'Angres à Ablain. A Bagatelle dans l'Argonne, la lutte à coups de torpilles et de grenades est incessante.
Dans les Vosges, une attaque allemande avait rejeté momentanément nos avant-postes des pentes à l'est de Metzeral, mais le terrain perdu a été reconquis par une contre-attaque immédiate.
M. Poincaré s'est rendu sur le front et a décoré les drapeaux de six régiments.
Les Russes ont rejeté avec de grosses pertes les Allemands qui les attaquaient sur la rive gauche de la Vistule, vers Opatow. Par contre, la poussée ennemie continue dans la région de Rawa-Ruska. Avant de commencer leur retraite sur la Gnila-Lipa, nos alliés ont refoulé avec succès des attaques acharnées de grandes forces allemandes. En même temps que le général Soukhomlinoff était remplacé, au ministère de la Guerre, à Pétrograd, par le général Polivanoff, le général Wynander, adjoint à ce ministère, demandait sa mise à la retraite.
M. Asquith, premier ministre anglais, a prononcé un éloquent discours au Guildhall, pour demander aux financiers et hommes d'affaires qu'il avait réunis, de contribuer largement à l'emprunt britannique.
Les Italiens ont infligé un échec aux Autrichiens dans le Valugana. En Carni, ils ont bombardé fructueusement plusieurs positions. Plusieurs attaques autrichiennes ont été arrêtées sur l'Isonzo. On mande de Rome que l'état-major italien se prépare à une campagne d'hiver.

Citations


 
 
 



Créer un site
Créer un site