Les natifs de l'Isère morts pendant la première guerre mondiale de la classe 1892

 
133 hommes de la classe 1892, originaires de l'Isère décèdent pendant la première guerre mondiale. Tous non pas la reconnaissance "mort pour la France", seuls 78 d'entre eux sont reconnus comme tels. En ce qui concerne les hommes non reconnus "Morts pour la France" leurs dossiers sont à l'étude.


 
Après indéxation de la base de données, on constate que l'année la plus terrible est l'année 1916, entre les combats de la Somme et ceux de Verdun, le département perd 42 hommes de cette classe.



 
Mais surprise, lorsque l'on regarde les causes de décès, il ressort que la cause principale de décès est la maladie. Une cause de mortalité certainement du à l'âge de ses recrues, 42 ans au moment de la mobilisation, associée à leurs origines, majoritairement de la classe agricole ou ouvrière.
 
 

 

Parmis les maladies les plus courantes on retrouve principalement les maladies pulmonaires : bronchites, pneumonies, tuberculoses, odoemes. Vient ensuite la grippe et les problèmes céphalés (méningite). On retrouve aussi des problèmes cardiaque, des troubles psychatriques et des cyrrhoses...

Parmi ces 122 décès on trouve aussi 5 cas de suicides : 3 soldats, un marechal des logis et un capitaine ; le seul a étre reconnu "Mort pour la France"
 


Communes d'origine des hommes