PONT-EVEQUE pendant la guerre de 14-18

Chonas à la veille de la Grande Guerre
La Mobilisation
Les hommes mobilisés
Portrait de poilus dans le cadre du partenariat "Visage14-18"
Documents :
Livre d'or de la commune
Le monument aux morts
Dans la presse de l'époque
L'actualité du Centenaire

Dans la presse locale !


Création de l'hôpital temporaire
 
Nous apprenons qu'un hôpital temporaire vient d'être organisé à Pont-Evêque dans les locaux scolaires. Cinquante blessés peuvent être admis dans des conditions confortables. Huit salies spacieuses et claires sont aménagées. Elles recevront chacune de 4 à 9 lits. En dehors des objets de literie de première nécessité tout a été prévu pour donner aux malades le plus de commodités possibles. La lingerie est abondamment pourvue en draps, couvertures, chemises, pantoufles, etc. La cuisine et le réfectoire sont confortablement installés dans le clair préau des écoles.
La commune et les particuliers ont contribué par leurs souscriptions, à assurer les premiers fonds nécessaires au fonctionnement et déjà une somme de près de 7.000 francs a été recueillie.
Le Conseil d'Administration est ainsi composé :
MM. Alabe Henri, Bernard Pierre, Charvet, Guillermard Louis, Loinp Joseph, Perret Joseph, et Chapuis Joarïnès, gestionnaire.
Le service médical sera assuré par M. le docteur Pinet, assisté de Mlles Cartailler et André, comme infirmières diplômées, Mme David institutrice, et Mlles Monot, professeur d'enseignement secondaire à Sèvres, et Gabrielle Monot, institutrice.
Mme Bourguignon assurera la direction de la lingerie et Mme Monot celle de la cuisine.
Nous ne pouvons manquer d'adresser nos félicitations aux organisateurs pour l'intelligente initiative, qu'ils ont apporté à l'installation de l'Hôpital. (Journal de Vienne et de l'Isère du 9 septembre 1914)
Cliquez ici pour modifier le texte
 



Créer un site
Créer un site